Développement et valorisation de nouvelles stratégies de lutte contre les ravageurs, vecteurs de maladies virales, en milieu rural dans la Province de Shandong (P.R. Chine)

Projet en cours

Pays : Chine [voir la carte]

Commanditaire : CUD

Durée : 4 ans [ - ]

Rubrique : Coopération internationale

Ce projet interdisciplinaire regroupe des équipes de recherche de la Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux (FUSAGx), de l'Université catholique de Louvain (UCL) et de la Shangong Agricultural University (SDAU). Son objectif est de répondre aux besoins des familles villageoises de l'Est de la Chine par un projet de terrain susceptible d'améliorer la qualité de vie en augmentant les revenus des producteurs grâce à de nouvelles méthodes de protection des cultures. La réduction significative de l'utilisation des pesticides devrait contribuer à accroître la qualité environnementale et la qualité des productions végétales limitant les problèmes de santé liés à l'ingestion de résidus de pesticides lors de la consommation des denrées végétales produites. Les groupes cibles sont les producteurs partenaires du projet (au total 63 familles issues de 21 villages appartenant à 4 villes de 5 comtés, de 3 districts), les fermiers ne participant pas directement au projet et les agents des services de vulgarisation du ministère de l'Agriculture. Les bénéficiaires finaux sont les consommateurs des denrées végétales produites durablement et la population bénéficiant d'un environnement plus sain.

Afin de solutionner la problèmatique du contrôle des ravageurs et des maladies en agriculture, un diagnostic sur les raisons des pertes de rendement et de qualité des productions végétales sera réalisé dans la région Est de la Chine en développant une approche agronomique expérimentale et des enquêtes chez les fermiers chinois. Ensuite de nouvelles technologies de lutte biologique contre les ravageurs et les maladies virales des cultures seront étudiées. Une étude économique viendra compléter l'approche agronomique et étudiera l'efficacité de la protection des cultures par l'utilisation de nouvelles technologies alternatives aux pesticides et évaluera leur rentabilité pour les producteurs locaux.

Pour capitaliser les résultats obtenus, les acquis de l'application des nouvelles technologies proposées seront diffusés en développant un volet "communication-éducation-formation" au niveau collectif et individuel sur base de la participation de socio-économistes belges et chinois et d'agents de service de vulgarisation chinois, dont c'est la fonction au quotidien dans les campagnes chinoises. Les résultats du projet seront valorisés d'une part sous forme de rapports et publications scientifiques et d'autre part de brochures et articles de vulgarisation à destination des services de vulgarisation et des fermiers chinois.

< Retour aux projets de l'unité