Marie-Laure Fauconnier, Professeur ordinaire et directrice du Service de Chimie Générale et Organique, a mené sa carrière entre, d’une part, la chimie des parfums et des arômes alimentaires et d’autre part, les plantes et insectes. Ces recherches ont conduit à tisser un lien entre la chimie, le monde végétal et animal.
L’originalité de ce lien est qu’il est volatil et le plus souvent odorant. Il prend de multiples formes : dialogue discret entre les plantes, signal irrésistible de l’aliment vers le consommateur, messages adressés par la plante aux insectes, etc.

Marie Laure Fauconnier, a toujours à cœur de partager cette passion et ses connaissances avec les élèves de la faculté, stagiaires, confrères, … Le partage prend une dimension particulière lorsqu’il permet de transmettre les connaissances en direction des pays du Sud voir même d’initier la production d’huiles essentielles ou d’autres molécules aromatiques créant de ce fait une source de revenus durables.

Produire, c’est considérer le végétal comme un fantastique usine qui synthétise des volatiles typiques d’un taxon, en réponse à un stress, propres à un stade particulier de sa croissance. L’observation de ces phénomènes exige évidement une grande maitrise des techniques d’extraction. Mais souvent, pour appréhender les phénomènes au sein même du biotope, il faut innover et mettre au point des pièges sensibles et précis, capables de capturer d’infimes quantités de toutes ces molécules créant ainsi une nouvelle discipline : la volatolomique.

Marie-Laure Fauconnier apprécie tout particulièrement le dialogue et la collaboration avec les entreprises autour de projets de recherches.