Suivi de l’évolution des attaques de scolytes dans les pessières wallones – situation juin 2019

1. Introduction

Les différentes couches cartographiques proposées dans cette page constituent une aide au suivi de l’évolution des attaques de scolytes dans les pessières wallonnes.

La couche présentant la situation à l’automne 2018 reste accessible pour information.

Des mises à jour aussi régulières que possible seront proposées.

2. Indice de végétation

Les couches cartographiques « Indice de végétation » correspondent à l’indice NDVI (Normalized Difference Vegetation Index ) produit au départ d’images planetscope (www.planet.com) corrigées radiométriquement avec des images Sentinel-2 contemporaines (https://sentinel.esa.int). Elles présentent une résolution spatiale de 3m (taille des pixels).

La couche « Indice de végétation pour les épicéas » correspond aux surfaces couvertes d’épicéa, ces dernières étant définies avec des images Sentinel-2, alors que la couche « Indice de végétation global » couvre l’ensemble du territoire cartographié.

L’indice de végétation varie de 1000 à 2000 et traduit l’activité photosynthétique liée à la végétation présente au sein des pixels. Les valeurs inférieures à 1500 correspondent généralement à des surfaces non végétalisées (plans d’eau, routes, bâtiments, …).

L’indice de végétation des surfaces forestières se situe dans une gamme de valeurs allant de 1500 à 2000. Il est d’autant plus élevé que l’activité photosynthétique des arbres est importante.

Dans le cas spécifique des épicéas, l’indice de végétation varie de 1400 à 1900. Les valeurs les plus faibles correspondent à des coupes rases récentes (absence de végétation au sol). Les valeurs plus élevées correspondent ensuite à des arbres morts, puis des arbres dépérissants et enfin des arbres présentant une activité photosynthétique normale.

Il n’est pas possible de fixer des limites précises entre ces différentes catégories, dans la mesure où d’autres facteurs que l’état sanitaire des arbres influencent l’indice de végétation, parmi lesquels la densité du peuplement et la topographie.

La fonction d’affichage des couches d’indice de végétation permet de fixer les valeurs minimales et maximales qui apparaissent à l’écran (contrastes). Cela permet à l’utilisateur de se focaliser sur les parties du peuplement les plus susceptibles de présenter un problème sanitaire. Cette fonction utilise un double curseur pour définir les valeurs minimales et maximales qui seront affichées avec une palette colorée. Les autre valeurs restent transparentes et permettent de visualiser la couche inférieure.

3. Composition colorée

La couche « Composition colorée » correspond à une composition colorée infrarouge fausses couleurs produite avec les mêmes images et à la même résolution que l'indice de végétation. Dans cette couche, les feuillus apparaissent en rouge vif, les résineux en rouge foncé et les zones de coupe en vert-bleu.

Toutes ces couches cartographiques correspondent à la dernière semaine de juin 2019.

 

Vous pouvez recentrer la carte sur une des communes :

 

Les curseurs ci-dessous permettent de fixer la gamme de valeurs de l'indice qui est effectivement affichée. Le curseur de gauche correspond à la valeur minimale et le curseur de droite à la valeur maximale.

 

le lien de la source de données de la couche Indice de végétation pour les épicéas au format WCS :
http://gxgfservcarto.gxabt.ulg.ac.be/cgi-bin/scolyte_wcs

 

 

Historique des changements:

© 2019 Gembloux Agro-Bio Tech