L’agriculture urbaine était à l’honneur lors de la cérémonie d’ouverture de l’année académique à Gembloux Agro-Bio Tech. Quatre scientifiques, issus de disciplines différentes, ont abordé cette thématique sous l’angle du développement durable.

De New York à Singapour en passant par Rotterdam, de plus en plus de grandes villes voient des potagers, des serres et des jardins fleurir sur leurs toits. Pour mieux comprendre ce phénomène, Gembloux Agro-Bio Tech (ULg) a offert quatre regards croisés sur cette thématique lors de sa cérémonie d’ouverture de l’année académique le 8 octobre dernier.

Produire des aliments frais de façon durable au cœur de zones urbanisées est une question complexe qui implique aussi bien une approche environnementale, économique que sociale. Pour répondre pleinement à cette logique multidisciplinaire, la Faculté a revu l’organisation de sa cérémonie : la traditionnelle leçon inaugurale a été remplacée par quatre interventions plus courtes. Cette formule, inspirée par le format popularisé par les TED Talks, facilite le brassage d’idées et offre une réelle vue d’ensemble.

« La créativité et l’innovation ont un rôle très important à jouer dans le domaine de l’agriculture et en particulier celui de l’agriculture urbaine. » Pr Eric Haubruge – Vice-recteur de l’Université de Liège – Gembloux Agro-Bio Tech (ULg)

Chaque intervenant a abordé l’agriculture urbaine au travers d’une grille de lecture propre à sa discipline. Haïssam Jijakli, professeur à Gembloux Agro-Bio Tech (ULg) et spécialiste de l’agriculture urbaine, a présenté les techniques actuelles et a détaillé les activités et les recherches qui sont menées dans ce secteur. Les questions liées à l’écologie ont été évoquées par Marc Dufrêne, professeur à Gembloux Agro-Bio Tech (ULg) tandis que l’aspect social et les questions économiques ont été abordés respectivement par deux invités extérieurs à la Faculté : le Pr Jan Willem van der Schans, de l’Université de Wageningen, et Sybille Mertens, Chargée de cours HEC-ULg et spécialiste des questions liées à l’entrepreneuriat social et à l’économie sociale.

Pour le Pr Jijakli, « ces quatre approches complémentaires traduisent parfaitement l’esprit transdisciplinaire qui est indispensable pour comprendre les enjeux de l’agriculture urbaine dans le cadre du développement durable. »

La créativité était également au centre de ces débats. « La créativité et l’innovation ont un rôle très important à jouer dans le domaine de l’agriculture et en particulier celui de l’agriculture urbaine. Au cours de cette année académique, dans le cadre de Wallonie District Créatif, nous allons d’ailleurs mettre en place un Living Lab sur le campus de Gembloux, une cellule qui est spécifiquement dédiée à stimuler la créativité et l’innovation dans le secteur des aliments et la gastronomie », explique le Pr Eric Haubruge, Vice-recteur de l’Université de Liège.