Réflexions

Le site de vulgarisation scientifique de l’ULg


« Réflexions » est le site de vulgarisation scientifique de l’Université de Liège. Chaque article décrit une thématique de recherche de l’ULg.

Un certain nombre d’articles concernent les recherches menées à Gembloux Agro-Bio Tech. En voici une sélection non exhaustive.

 

Les abeilles, bêtes noires des éléphants

21/11/16

Pour des millions de paysans africains, la nécessité de repousser les incursions d’éléphants loin des cultures constitue un enjeu vital. Ces dernières années, une batterie de moyens non létaux a été imaginée pour éloigner l’éléphant de savanes. Les résultats sont encourageants mais …l’animal est intelligent. Il faut sans cesse trouver de nouvelles méthodes dissuasives, tout en respectant les impératifs de conservation de l’espèce, très menacée. Pour la première fois, une équipe de Gembloux Agro-Bio Tech a démontré, au Gabon, que l’efficacité des ruches et des abeilles comme instruments répulsifs s’appliquait également à l’éléphant de forêts d’Afrique centrale.

La coccinelle asiatique mobilisée dans la lutte anti-pucerons

25/10/16


Rien qu’en Belgique, il existe des centaines d’espèces différentes de pucerons. Ceux-ci sont susceptibles de s’attaquer à une très large gamme de végétaux: depuis les rosiers et les arbres d’ornement jusqu’aux champs de céréales et aux vergers, en passant par les productions maraîchères. La coccinelle compte parmi leurs principaux prédateurs. Pourquoi, dès lors, ne pas utiliser la force destructrice de la coccinelles asiatique (Harmonia axyridis), devenue abondante dans toute l’Europe, pour venir à bout des minuscules ravageurs? Dans ce domaine, la lutte intégrée fait des pas de géant. Publiée récemment dans la littérature scientifique, l’identification de la phéromone sexuelle de l’insecte par le Laboratoire d’entomologie fonctionnelle et évolutive de Gembloux Agro-Bio Tech a constitué une étape fondamentale dans la connaissance de cette espèce pas comme les autres de « bête à bon Dieu ». Il en faut plus, toutefois, pour passer du laboratoire aux champs en toute sécurité et en toute efficacité. Raison pour laquelle, malgré les aléas traditionnels de la recherche appliquée, de nouveaux travaux sont menés sans relâche sur le site gembloutois.

 

Les taupins mis au parfum

13/09/16
Eradiqué des campagnes grâce aux insecticides de première génération, le taupin opère, lentement mais sûrement, son grand retour dans nos champs. Cocasse par ses acrobaties, ce coléoptère n’en est pas moins un redoutable ravageur pour une large gamme de cultures. Pour en venir à bout d’une manière plus respectueuse de l’environnement, des chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech/Université de Liège ont réussi à identifier avec précision les molécules qui poussent ses larves à s’attaquer aux racines de l’orge (1). Ces avancées pourraient être utilisées dans divers dispositifs de surveillance et de piégeage précoces. Une impulsion décisive pour la lutte intégrée contre le taupin.

 

Pesticides: micro-gouttes et maxi-impacts

05/07/16
Pour améliorer son image, l’agriculture conventionnelle met un point d’honneur à réduire le plus possible la quantité de pesticides utilisés dans les cultures. Pour y arriver, encore faut-il comprendre en détail – et maîtriser – ce qui se passe dans l’intimité du contact entre les micro-gouttes du produit pulvérisé et la surface du végétal ciblé. C’est à ce travail que s’est attelé Mathieu Massinon, auteur d’une thèse sur la rétention des produits phytosanitaires sur les plantes dites « superhydrophobes ».

 

Ambroisie: une plante prête à de grandes conquêtes

09/06/16
L’Ambroisie – à ne pas confondre avec l’Armoise – est une plante sauvage à l’origine de nombreux problèmes d’allergie. Certes, elle est encore peu présente en Belgique. Mais, à la suite des travaux de l’Axe Biodiversité et Paysage de Gembloux Agro-bio Tech, on sait maintenant qu’il suffirait de peu de choses pour la voir envahir nos campagnes. Des systèmes de détection précoce s’imposent.

 

Un champignon tueur de moustiques

18/05/16
Pour venir à bout des hôtes indésirables de l’environnement, les insecticides de synthèse n’ont plus vraiment la cote. Parmi les outils disponibles dans le contrôle biologique figurent diverses souches de champignons, dont des Aspergillus. Encore faut-il comprendre en profondeur le pouvoir insecticide de ces micro-organismes, afin de bien contrôler leur action dans des conditions naturelles. C’est à cette tâche que s’est attelé Thomas Bawin pour sa thèse doctorale. Au centre de son attention, un redoutable moustique des régions tropicales et subtropicales: Culex quinquefasciatus.Lors de ses expériences, le chercheur a constaté que les spores d’Aspergillus ingérées par les larves des moustiques deviennent de plus en plus actives au fil des heures, ce qui se traduit par la sécrétion de composés toxiques capables d’endommager l’épithélium digestif et les tissus musculaires des larves.

 

Merci les gorilles !

26/01/16

Les travaux de Barbara Haurez, chercheuse au Laboratoire de foresterie des régions tropicales et subtropicales de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège), montrent que les populations de gorilles des plaines de l’Ouest, qui peuvent être résilientes à l’exploitation forestière telle qu’elle se pratique le plus souvent en Afrique centrale (c’est-à-dire sélective), jouent au sein des forêts exploitées un rôle déterminant dans la dispersion des graines, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. En déposant une majorité de graines ingérées sur son site de nidification, le gorille contribue en effet à la régénération de certaines espèces botaniques: lianes, herbacées, arbres, etc. Tout profit pour la forêt et pour les espèces (dont l’homme !) qui la fréquentent.

 

Les « disques durs » de la forêt tropicale

27/10/15

 

L’établissement de bilans carbone rigoureux en milieu forestier est un élément clé de la stratégie de lutte contre le réchauffement du climat. Au terme de sa thèse doctorale, Jean-François Bastin a démontré qu’il est possible de dresser ces bilans d’une façon infiniment plus rapide et légère qu’autrefois, avec une perte minimale de précision. Un gain d’efficacité qui, dès à présent, ouvre des perspectives immenses en matière de conservation et de gestion des forêts tropicales.

 

Des cathédrales forestières en sous-sol

10/07/15

Replanter des forêts ? Fort bien. Mais ce faisant, on risque de détruire des milieux herbacés à la biodiversité exceptionnelle. Un avertissement lancé, notamment, par des chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech.

 

Chasse aux pucerons, une histoire de sexe

06/03/15

En trente ans, la coccinelle asiatique a envahi nos régions, causant bien des dommages écologiques, économiques et sociétaux. Une récente étude pourrait permettre non pas d’éradiquer l’espèce, mais de la mettre au service d’une agriculture biologique. Des chercheurs de l’Unité d’Entomologie fonctionnelle et évolutive de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège), en partenariat avec le laboratoire de Chimie Analytique, viennent de découvrir l’existence d’une phéromone sexuelle émise par les coccinelles asiatiques femelles quand elles se trouvent en présence de pucerons. Un signal chimique volatil qui attire les mâles sans détour.

 

Prairies pâturées: sur les traces du carbone

16/12/14

Nos prairies où paissent de paisibles vaches sont-elles capables, via le stockage de carbone dans leur sol, de compenser les émissions de gaz à effet de serre de nos systèmes d’élevage ? Une thèse de doctorat permet d’apporter des éléments de réponse novateurs.

 

La lignine : une ressource pour faire flèche de (presque!) tout bois

14/10/14
Remplacer les polymères issus du pétrole par d’autres issus du monde végétal est devenu une nécessité. Le Laboratoire de Chimie biologique industrielle de Gembloux Agro-Bio Tech s’y emploie.

 

Forêts tropicales : la 3D au pied de l’arbre

11/04/14

Comment estimer au mieux le volume d’un arbre sur pied dans les forêts tropicales humides ? Un jeune chercheur met une méthode au point.

 

Investir dans la durabilité des productions porcines: Un chantier wallon

Par Pascale Pircon, doctorante à l’Unité de Zootechnie de Gembloux Agro-Bio Tech.  Sa recherche a trait à la durabilité des productions animales en Wallonie, les productions porcines en particulier.

 

Le moustique tigre arrive en Belgique

13/02/14
Le doute n’est plus permis : le moustique tigre est à nos portes ! Une colonie a été repérée dans une usine de pneus près du port d’Anvers, quelques dizaines d’individus, une sorte d’avant-garde. Ce sont des chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège) qui ont découvert le premier specimen, et suscité le branle-bas-de combat au sein de l’Institut de médecine tropicale d’Anvers.

 

La traque aux composés organiques volatils 

31/01/14

Isoprène et méthanol sont, parmi d’autres, des composés organiques volatils rejetés naturellement dans l’atmosphère par la végétation. Mais quel rôle jouent-ils dans la pollution atmosphérique et dans les changements climatiques ?

 

Assainissement des sols : l’habit ne fait pas le moine

21/08/13

L’idée d’utiliser des plantes pour extraire les métaux lourds de sols pollués est-elle si bonne que cela ? Et si certains arbres préconisés se révélaient intolérants aux métaux à long terme ?

Peste soit de ces insectes !

03/05/13

En Afrique, et particulièrement dans la bande sahélienne, la prédation des insectes sur les récoltes et les stocks de céréales ou de légumineuses peut s’avérer catastrophique, tant pour l’agriculteur que pour la balance commerciale des pays concernés.

 

Plein gaz sur les bovins

08/02/13

Des chercheurs de Gembloux Agro-Bio Tech en partenariat avec le CRA-W ont développé une méthode originale (et accessible aux éleveurs) pour déterminer la quantité de méthane émis par les vaches.

 

Des chercheurs qui voient très large

20/12/2012
Pour la première fois, on a pu démontrer que la diversité des herbivores joue un rôle décisif sur la structuration spatiale d’un groupe végétal au même titre qu’un facteur comme le climat.

 

Faut-il bannir l’huile de palme ?

12/12/12

L’huile de palme est accusée de tous les maux. A tort ou à raison ? Il existe pourtant une huile certifiée qui gagnerait à être mieux connue.

 

Pesticides : stop ou encore ?

15/10/12
Dans le cadre de la rentrée académique 2012-2013, le professeur Bruno Schiffers a dispensé la leçon inaugurale à travers son exposé intitulé « Les pesticides ou le mythe de Promethée revisité ». A cette occasion, il a rencontré le journaliste Philippe Lamotte pour une interview sans langue de bois.

 

Le bon Dieu n’avait pas tout prévu…

20/09/12

Lorsque les horticulteurs introduisent la coccinelle asiatique dans leurs cultures, elle est parée de toutes les vertus. Surtout celle de manger les pucerons qui envahissent les serres. Aujourd’hui, on cherche comment s’en débarrasser.

Sus à l’envahisseur végétal

25/05/12

Le projet AlterIAS, coordonné par l’unité Biodiversité & Paysage de Gembloux Agro-Bio Tech attire notre attention sur le problématique des plantes invasives qui constitue une réelle menace pour la biodiversité.

 

Un poumon vert à revitaliser

14/05/12
Le massif forestier du Sart Tilman est en passe d’être l’un des mieux étudiés de Wallonie. D’ici peu, il pourrait devenir la vitrine d’une gestion forestière multifonctionnelle bien comprise et raisonnée.

 

Le robot des champs

02/03/12

Faire reconnaître les mauvaises herbes par des robots : un défi important pour l’agriculture de demain, particulièrement l’agriculture biologique, relevé à Gembloux Agro-Bio Tech.

 

Les pucerons font de la résistance

28/12/11

Combattre les ravageurs des cultures en favorisant leurs prédateurs est sans doute une voie d’avenir. Mais pas facile à mettre en œuvre quand on découvre que les uns et les autres sont bien plus proches qu’on ne le pensait.

 

L’exploitation forestière, entre le marteau et l’enclume

28/10/11

Dans l’Est du Cameroun, les chercheurs de Gembloux sont les partenaires indispensables de la certification forestière FSC.

 

Le cimetière des éléphants

13/09/11

En quarante ans, la population d’éléphants en Afrique de l’ouest a été divisée par deux. En cause, la sécheresse, la pression démographique et le braconnage.

 

Mieux connaître l’ylang-ylang pour aider les producteurs locaux

06/06/11

Les huiles essentielles ont la cote. Céline Benini consacre ses recherches à l’ylang-ylang, une plante à huile essentielle méconnue, dans le but d’en étudier la diversité, de la conserver et d’aider les petits producteurs locaux.