TERRA Research Centre est une nouvelle unité de recherche interfacultaire de Gembloux Agro-Bio Tech qui a pour mission de développer la recherche en ingénierie biologique appliquée à l’agronomie, la biotechnologie et l’environnement.

Un des objectifs principaux de TERRA est de développer la transversalité et les échanges entre chercheurs appartenant à des disciplines différentes.  La collaboration scientifique interfacultaire et internationale est donc essentielle.

TERRA est également une structure qui interagit fortement avec le monde de l’entreprise. Pour épauler ses chercheurs, TERRA développe une stratégie spécifique en matière de recherche de financement et de montage de projets internationaux.

TERRA rassemble actuellement environ 75 enseignants-chercheurs et plus d’une centaine de doctorants et de post-docs. Suite à un premier appel, les principales thématiques que les chercheurs de TERRA se proposent de développer dans les 5 prochaines années sont articulées autour de 28 projets interdisciplinaires (dont 20 projets interfacultaires avec les Facultés des Sciences, Sciences appliquées, Médecine, Médecine vétérinaire et HEC) rassemblés dans 9 thématiques principales :

1.     Suivi, impact et adaptation des changements climatiques,

2.     Nouvelles approches en protection des cultures,

3.     Méthodes innovantes en production agricoles,

4.     Multiscale Soil Systems,

5.     Développement d’agro-et éco – systèmes urbains,

6.     Dynamique et changements des socio-écosystèmes forestiers d’Afrique centrale,

7.     Feeding the future,

8.     Procédés innovants en biotechnologie,

9.     Amélioration génétique des ressources agro-biologiques

Trois CARE (Cellules d’Appui à la Recherche et à l’Enseignement) sont associées à TERRA : EnvironnementIsLife, FoodIsLife et AgricultureIsLife.

Au travers de la plateforme EnvironnementIsLife, TERRA est engagé dans deux réseaux de plateformes à l’échelle européenne ICOS et ANAEE.

TERRA a également récemment développé un laboratoire international avec l’Institut Charles Viollette de l’Université Lille1 dédié au criblage, la caractérisation et la production de métabolites secondaires.