Etude du potentiel de croissance de Listeria monocytogenes dans les fromages fermiers

Doctorant : Amaury Gérard
amaury.gerard@ulg.ac.be

Promoteurs : Pr. Marianne Sindic et Pr. Georges Daube

Résumé :

Certains fromages sont souvent pointés du doigt quant à la transmission de la bactérie Listeria monocytogenes. Ce pathogène est reconnu comme agent responsable de la listériose, une infection pouvant avoir de graves effets pour certaines catégories de la population. En réponse, la Commission Européenne a établi des critères stricts quant à la présence de la bactérie dans les aliments. Ainsi, pour les produits supposés permettre le développement de celle-ci (pH > 4.4 ou aw > 0.9 ou pH > 5 et aw > 0.94), une absence de L. monocytogenes dans 25g de produit est exigée au moment où celui-ci quitte le contrôle du producteur. Alternativement, un assouplissement peut être accordé si le producteur parvient à démontrer que la bactérie n’atteindra jamais un niveau de contamination de 100 ufc/g au cours de la durée de vie du produit. Ce projet a pour but d’accomplir ce genre d’étude à grande échelle au niveau du territoire belge, et sur une diversité maximale de fromages. Il permettra également d’obtenir un plus large aperçu de la diversité des fromages belges, ainsi que le développement d’un outil de classification des fromages. Ce dernier pourrait, à terme, permettre de regrouper des produits fromagers possédant les mêmes caractéristiques afin de généraliser les résultats des études de vieillissement à une catégorie de fromage.

Etude du développement de Listeria monocytogenes dans le beurre au lait cru

Doctorant : Soundous El-Hajjaji
Soundous.El-Hajjaji@student.ulg.ac.be

Promoteur : Pr. Marianne Sindic

Résumé :

À l’heure actuelle, Listeria monocytogenes est considéré comme l’un des agents pathogènes les plus importants responsables de l’infection liée à la consommation d’aliments contaminés. Il est souvent incriminé dans les épidémies de listériose humaine qui représente un réel risque sanitaire étant donné le taux élevé de mortalité (± 30 %) des personnes infectées.
Dans l’industrie laitière, Listeria monocytogenes peut contaminer directement ou indirectement les produits et l’environnement, entraînant des pertes énormes tant en termes de santé publique que d’économie. Cependant, il est retrouvé dans les produits au lait cru, le plus souvent avec un dénombrement inférieur à 10 ufc/g.
Le règlement européen CE 2073/2005, en application depuis 2005, impose une limite d’absence de ce pathogène dans 25g de produit, sauf si le fabricant est en mesure de démontrer, à la satisfaction de l’autorité compétente, que le produit respectera la limite de 100 ufc/g pendant la durée de conservation, d’où l’intérêt de ce projet qui vise à évaluer, à l’aide des études de vieillissement, si Listeria monocytogenes peut se développer au-delà des 100 ufc/g sur la durée de vie du beurre, et ainsi la possibilité d’avoir un assouplissement de la norme européenne pour tous les producteurs du beurre au lait cru.

Caractérisation de l’amande et de ses dérivés dans la région Orientale (Maroc)

Doctorant : Nadia Houmy

Promoteurs : Pr. Marianne Sindic et Pr. Ahmed EL AMRANI

 

Optimisation d’extraction des composés phénoliques de Tetrapleura tetrapleura et Aframomum citratum et évaluation de leurs propriétés biologiques

Doctorant : Manga Eyenga

Promoteurs : Pr. Marianne Sindic

 

Optimisation de la production du polysaccharide kefirane et caractérisation en vue d’applications industrielles spécifiques

Doctorant : Lazar Carmen-Rodica

Promoteur : Marianne SINDIC
Promoteur Cotutelle : Maria TOFANA