Recherche

Dans un contexte de crise écologique et démographique, la phytopathologie joue plus que jamais un rôle prépondérant dans une production de matières végétales suffisante et de qualité.

Le Laboratoire de Phytopathologie Intégrée et Urbaine développe des méthodes de diagnostic et de lutte alternative au moyen de techniques adaptées (biologie moléculaire, culture in vitro, …). Ces développements s’appuient sur l’étude des interactions plante – pathogène – autres (micro)-organismes. Le laboratoire participe également à l’élaboration de nouveaux modes de production adaptés à un environnement urbain et se préoccupe plus particulièrement des aspects phytopathologiques spécifiquement rencontrés.

Dans cet esprit nos recherches sont structurées selon 4 axes: