Hubert MORLET
21 ans

Etudiant à l’ISARA-Lyon, Ecole d’ingénieurs en Alimentation, agriculture, environnement et développement rural • Erasmus du 28 Janvier 2010 au 28 Juin 2010, 1ère master bioingénieur sciences agronomiques, agronomie générale

« J’ai tout d’abord choisi Gembloux car c’est une faculté francophone, et vu mes quelques lacunes en anglais cela ne posait aucun problème pour suivre les cours. Ensuite, Gembloux Agro-Bio Tech est très réputée pour ses formations et ses recherches dans le secteur de l’agronomie. Cela m’a incité à aller étudier dans une université adaptée aux dernières découvertes agronomiques.

Je n’ai pas choisi Gembloux pour sa ville ou son ambiance étudiante car je n’en avais eu aucun écho. Je l’ai avant tout choisi pour ses formations. Cependant je ne regrette pas d’avoir étudié dans une ville très jolie, où tout est disponible sur place. Les étudiants de l’université m’ont très bien accueilli, et dès les premiers jours j’ai été intégré dans le groupe d’étudiants de ma section. Le groupe avait une forte cohésion et une bonne solidarité, cela m’a beaucoup plu. »


Slimane BOUKRAA
24 ans

Etudiant à l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique d’Algérie • Convention étrangère en sciences agronomiques et ingénierie biologique (Biotechnologie et protection des végétaux)

« Le choix de Gembloux Agro-Bio Tech pour réaliser mon Erasmus est du à la bonne image de la Faculté de Gembloux au sein de mon université d’origine. La Faculté de Gembloux est considérée comme référence dans le domaine des sciences agronomiques et les professeurs sont de renommée internationale. Sans parler de l’ambiance exceptionnelle gembloutoise, et en particulier l’Association générale des étudiants. »


Nelle THYSSEN
22 ans

Erasmus Belgica de l’Université de Gent • 1ère master bioingénieur gestion des forêts et des espaces naturels

« J’ai choisi de réaliser mon Erasmus à Gembloux Agro-Bio Tech car j’avais envie de rester en Belgique, de connaître les différents points de vue, les différences culturelles, d’améliorer mon français et de changer d’endroit.

Gembloux m’a accueilli comme une famille chaleureuse, ça m’a fait beaucoup de bien et j’ai trouvé des amis avec qui je peux garder le contact facilement (seulement 1h30 de train entre Gand et Gembloux). La Belgique n’est pas séparée! On doit se focaliser sur les points communs. »