L’agroécologie propose un changement de paradigme en matière d’organisation des systèmes agroalimentaires, pour sortir des multiples crises (climatique, écologiques, énergétiques et sociales) qui questionnent la durabilité des systèmes agroalimentaires actuels en proposant des pratiques qui exploitent les mécanismes biologiques et écologiques naturels. Si c’est avant tout un mode d’agriculture, l’agroécologie ne s’y limite pas tant les enjeux des systèmes de productions agricoles sous-tendent les questions de modèles de développement des sociétés dans leur ensemble.  Dès lors, l’agroécologie est une approche scientifique interdisciplinaire qui tente d’appréhender les systèmes de production dans toute leur complexité.  Elle vise au développement de systèmes de production alimentaires sûrs, durables et équitables en intégrant des composantes écologiques et sociales aux fondements agricoles.

Dans le cadre de la Chaire Francqui au titre belge, le Professeur Thierry Doré, Directeur de la recherche chez AgroParisTech, donnera un cycle de conférences liées à l’agroécologie à Gembloux Agro-Bio Tech.

Mardi 31 janvier 2017 – 16h30 – Leçon inaugurale : L’agroécologie, de quoi parlons-nous ?

Découvrir la présentation de la leçon inaugurale

Ecouter la leçon inaugurale

Mardi 21 et mercredi 22 février 2017 – Les régulations biologiques, au cœur de l’agroécologie.

Découvrir la présentation des 21 et 22 février

 Ecouter la conférence du 21 février

 Ecouter la conférence du 22 février

Mardi 14 mars 2017 – Agroécologie et rénovation des pratiques de recherche et de développement.

Découvrir la présentation du 14 mars

 Ecouter la conférence du 14 mars (à partir de l’exemple 2)

Mercredi 15 mars 2017 – Agroécologie et formation

Découvrir la présentation du 15 mars

 Ecouter la conférence du 15 mars

Mardi 31 janvier 2017 à 16h30 (Auditoire de Biologie végétale – BV) — Leçon inaugurale.

L’agroécologie, de quoi parlons-nous ?

L’agroécologie a envahi les débats sur les futurs de l’agriculture. Pour autant, à l’instar d’autres concepts très employés dans l’univers de l’agriculture (la multifonctionnalité, le développement durable, l’agriculture écologiquement intensive…), l’agroécologie est porteuse de significations assez différentes. Au-delà de la trilogie classiquement évoquée (l’agroécologie comme science, comme pratique ou comme mouvement social), quelles sont les évolutions actuelles du terme ? Acceptent-elles un dénominateur commun, ou recouvrent-elles des acceptions disjointes, voire opposées ? Cet état des lieux doit permettre d’établir une cartographie sémantique qui esquisse un panorama des enjeux scientifiques, agricoles et politiques de l’agroécologie.

Mardi 21 février 2017 à 16h00 (Auditoire de Géopédologie – GP)
Mercredi 22 février 2017 à 15h00 (Auditoire de Géopédologie – GP)

Les régulations biologiques, au cœur de l’agroécologie

La vision du fonctionnement des agroécosystèmes évolue rapidement. Centrée sur une séparation animal/végétal, considérant les animaux élevés et les plantes cultivées comme isolés du reste de l’écosystème, la vision prévalant au cours de la deuxième moitié du vingtième siècle correspondait à une période d’artificialisation de l’agriculture, et de prééminence de l’objectif de production. Depuis une quinzaine d’années, elle est remplacée par une représentation plus systémique, intégrant les multiples composantes biotiques de l’agroécosystème, et finalisée par une plus grande diversité d’objectifs. Cette nouvelle vision nécessite la production de connaissances renouvelées sur les régulations biologiques au sein des écosystèmes cultivés, et sur les intérêts et les limites de leur mobilisation en agriculture, à travers un certain degré de « pilotage ». Elle impose aussi de changer les échelles d’intérêt (en intégrant en particulier davantage l’échelle territoriale), et de modifier les méthodes de recherche, avec un apport significatif de disciplines jusqu’à présent peu impliquées dans l’agriculture, en particulier l’écologie sous toutes ses facettes.

Mardi 14 mars 2017 à 16h00 (Auditoire de Géopédologie – GP)

Agroécologie et rénovation des pratiques de recherche et de développement

La production de connaissances pour l’agroécologie tient compte du nouveau rapport que l’agroécologie veut souvent promouvoir entre les agriculteurs et le reste de la société. Deux orientations sont suivies, qui toutes deux bousculent des lignes établies. La première tend à remettre en discussion le partage du travail entre production, diffusion et utilisation de savoirs agronomiques. La place des scientifiques comme celle des agriculteurs est ainsi l’objet de débats : qui est légitime pour quelle tâche ? Doit-on continuer à dissocier ces différentes étapes de la transformation des pratiques agricoles ? La seconde orientation tend à expliciter les liens entre la production agricole et son environnement, qui souvent fait système. Elle débouche sur une interrogation quant à la capacité à faire évoluer l’agriculture si ces liens (avec les consommateurs, avec l’amont et l’aval de la production, avec les pouvoirs publics…) ne sont pas également travaillés.

Mercredi 15 mars 2017 à 15h00 (Auditoire de Géopédologie – GP)

Agroécologie et formation

On ne conçoit pas une intention de transformation massive de l’agriculture sans un effort significatif de formation. Cette formation est d’abord celle des agriculteurs, actuels et futurs, en formation initiale comme continue. Quelles modifications des programmes de formation sont nécessaires ? L’agroécologie n’interroge-t-elle pas, au-delà des contenus, les méthodes d’apprentissage ? Mais l’agroécologie nécessite sans doute également la formation d’autres acteurs. Que nous révèle-t-elle sur les limites et rigidités de nos systèmes de formation ? Comment peut-on espérer évoluer en la matière ?

Pr Thierry Doré

T.Dore

Thierry Doré (né en 1962), ingénieur agronome, docteur et HDR en agronomie, est professeur d’agronomie et directeur scientifique d’AgroParisTech. Au-delà de ses activités en formation d’ingénieur et de master qui l’ont amené à être responsable pendant dix ans d’une spécialité de master en agronomie et agroécologie, il s’intéresse à la formation continue et a notamment co-créé le cycle de formation « Conseiller demain en agronomie » à destination des conseillers agricoles, et est président du comité d’orientation du programme « Enseigner à produire autrement » du MAAF portant sur l’enseignement de l’agro-écologie dans l’enseignement technique agricole. Ses thématiques de recherche portent sur la conception et l’évaluation de systèmes de culture, en conditions tempérées et tropicales. Il a notamment encadré ou co-encadré 14 thèses, a été membres d’une soixantaine de jurys de thèse et HDR, est auteur d’une soixantaine de publications ACL. Il a promu lors de ses responsabilités au niveau de son unité de recherche et de l’Inra des axes de recherche innovants, portant notamment sur la valorisation des régulations biologiques dans la conception de systèmes de culture, et le développement d’une « agronomie globale », adaptée aux enjeux planétaires. Il a également contribué à la réflexion sur l’émergence en France de l’agroécologie. Membre de différentes instances scientifiques et de recherche/développement, il est également co-auteur d’ouvrages à l’intention du grand public. Comme directeur scientifique d’AgroParisTech, il a en charge l’organisation de la définition et de la mise en œuvre de la stratégie scientifique de l’établissement (thématiques, partenariats, compétences, lien à la formation, etc.).

Coordonnées professionnelles :

thierry.dore@agroparistech.fr

  • Direction scientifique
    AgroParisTech
    19 avenue du Maine
    75015 Paris
    Tél : 01 45 49 88 53
  • Département SIAFEE
    AgroParisTech
    BP 01
    78850 Thiverval-Grignon
    Tél : 01 30 81 52 45

Cursus professionnel :

  • Septembre 1984 – Décembre 1985 : service national au titre de la coopération. Chercheur à l’Inra de Tunisie, dans le cadre d’un projet de coopération bilatérale.
  • Avril 1986 – Janvier 1987 : ingénieur d’études au GEARA (Groupe d’Etude, d’Application et de Recherche en Agriculture), chaire d’agronomie de l’INA P-G.
  • Depuis janvier 1987 : enseignant-chercheur à l’INA P-G puis AgroParisTech. PREx depuis septembre 2015. Activités de recherche dans le cadre de l’UMR d’Agronomie Inra/AgroParisTech.

Principales responsabilités pédagogiques et scientifiques :

  • Responsable (2004-2014) du master « Agronomie » puis « De l’agronomie à l’agroécologie » à AgroParisTech
  • Co-animateur de l’Université virtuelle en agroécologie (UVAE, voir http://www6.inra.fr/uvae)
  • Directeur-adjoint de l’UMR d’agronomie Inra/AgroParisTech (2000-2002), puis directeur (2002-2007)
  • Adjoint au chef de département Environnement et Agronomie de l’Inra (2007-2010), en charge du champ thématique relatif à l’agronomie systémique.
  • Directeur par intérim de l’école doctorale ABIES des Formations Doctorales à AgroParisTech (février-juin 2014)
  • Directeur scientifique d’AgroParisTech depuis le 01/07/12, directeur adjoint de l’établissement depuis fin 2014

Diplômes et Titres universitaires :

  • 1984 : ingénieur agronome INA P-G
  • 1992 : docteur de l’INA P-G
  • 2000 : Habilitation à Diriger des Recherches, INPL, Université de Nancy-Metz

Sociétés savantes :

Vice-président de l’Association Française d’Agronomie de 2010 à 2011, président de mars 2011 à juin 2014 ; membre de la European society for agronomy.

Prix et Distinctions :

Prix Clément Jacquiot 2007 de l’Académie d’Agriculture de France pour l’ouvrage « L’agronomie aujourd’hui ».

Prix spécial du jury TerrEthique 2010 pour l’ouvrage « Les clés des champs ».

L’accès aux conférences est gratuit.

Informations

+32 (0)81 62 24 65
info.gembloux@ulg.ac.be