Certificat d’université en agriculture urbaine

Session 2017: 4 modules entre février et juin 2018

  • la formation est agréée dans le cadre d’obligation de formation permanente des architectes et comptabilise 50 points. Plus d’informations sur le site ArchiOnWeb.
  • la formation est agréée pour le dispositif des congés-éducation payé. Toutes informations utiles sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale.
  • la formation est agréée pour les chèques formations ! Plus d’informations sur le site de Sodexo.

Téléchargez le planning de la formation (non définitif)

Contexte

L’agriculture urbaine et péri-urbaine consiste à cultiver des plantes, à élever des animaux, à les transformer et les distribuer à l’intérieur et en périphérie de la ville. Elle est multiple et peut prendre la forme de potagers urbains individuels ou communautaires au sol, de jardins de production sur les toits et même de serres de production intensive en hydroponie sur les toits ou dans des fermes verticales et d’élevage d’animaux de petite à moyenne taille.

Les défis de l’agriculture urbaine:

Les conclusions récentes du rapport des Nations Unies sur les perspectives démographiques ont revu à la hausse l’estimation de la population mondiale qui devrait atteindre 9,6 milliards en 2050. Avec une proportion estimée de 75% en ville, plus de 7 milliards d’habitants y seront concentrés. Par ailleurs, la surface des terres agricoles ne cesse de diminuer pour laisser place aux infrastructures humaines. Cette situation interpelle et réinvestir des surfaces non conventionnelles en villes pour y produire des denrées, pourrait contribuer en partie à nourrir l’humanité et plus particulièrement les citadins.

Dans toutes les grandes villes d’Europe des projets intégrant l’agriculture urbaine voient le jour. La Belgique n’est pas en reste et des villes comme Bruxelles, Liège, Gent montrent l’exemple. Chaque année, l’Europe investit 111 milliards dans le secteur de l’immobilier. En Belgique, ce secteur se caractérise par la construction annuelle de plus de 7000 bâtiments résidentiels et non résidentiels. Ce secteur est donc un levier essentiel pour aboutir à l’intégration réussie de l’agriculture urbaine et répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain.


A qui s’adresse la formation?

Cette formation certifiante s’adresse aux professionnels de l’immobilier, de l’aménagement des espaces urbains et péri-urbains et de l’environnement: tels que les responsables de l’innovation de ce secteur, les responsables CSR (Corporate Social Responsability) des entreprises de service, les architectes, les architectes paysagistes et entreprises de jardin, les responsables d’entreprises horticoles, les entreprises de la construction et plus particulièrement celles spécialisées dans l’aménagement des toitures et des abords des bâtiments, les éco-conseillers, les responsables public ou privé de l’aménagement du territoire, les responsables public ou privé de la gestion des espaces verts et de l’environnement urbain et péri-urbain.


Comment est-elle organisée?

Le programme de formation continue en agriculture urbaine vise à former et mettre à la disposition de cette filière en plein développement des experts capables d’appréhender les bénéfices économiques, écologiques et sociaux de l’agriculture en ville et en périphérie urbaine et de mobiliser les savoirs et savoir-faire acquis afin d’élaborer et de gérer des projets (au sens large) incluant cette agriculture urbaine et péri-urbaine tout en respectant les contraintes techniques, socio-économiques et législatives.


Objectifs

A l’issue du programme, les participants auront la capacité de:

  • De connaître les atouts et les contraintes de l’agriculture urbaine et péri-urbaine
  • De connaître les techniques employées en agriculture urbaine dans le respect d’un environnement particulier
  • D’appréhender les façons d’intégrer les différentes dimensions (économique, écologique et sociale) de l’agriculture urbaine à des zones bâties
  • De  sélectionner la ou les dimensions de l’agriculture urbaine pertinentes en fonction du projet immobilier, du contexte socio-économique et législatif et des critères de durabilité
  • De mobiliser les savoirs et savoir-faire des points précédents pour réaliser et gérer des projets incluant les différentes dimensions de l’agriculture urbaine

 Programme

Ce Certificat d’université se présente sous la forme de quatre modules. Il est doté d’un total de 12 crédits ECTS pour un total de 66 heures de cours non inclus le travail personnel (cf. 4ème module).

MODULE 1 : PRODUIRE en ville

Ce module permet de se familiariser avec les concepts généraux de l’Agriculture Urbaine (bénéficies, formes, typologies). Il apporte également les connaissances de base nécessaires à la production agricole et aux dispositifs de production.

  • Introduction à l’agriculture urbaine: Concepts généraux et typologies
  • Les productions horticoles en ville
  • Les dispositifs de production urbaine
  • Modes culturaux urbains (spin farming, permaculture) et péri-urbains (agroforesterie)

Il s’appuie à la fois sur des présentations théoriques des travaux pratiques qui en garantissent la maîtrise pratique et l’illustration par des cas concrets (ex. : visite d’un jardin collectif à Bruxelles).

MODULE 2 : RESPECTER l’environnement

L’objectif de ce module est l’acquisition des notions en matière de biodiversité et d’écologie urbaine, de gestion et maintenance des végétaux en milieu urbain. Il concerne également la mise à disposition des législations à respecter (normes de sécurité des bâtiments, normes de production). Ces bagages acquis permettront une gestion de projets qui tient compte de l’environnement et de la santé des citadins.

  • Biodiversité et Ecologie urbaine
  • Protection urbaine des végétaux
  • Législation en Agriculture urbaine

Il s’appuie à la fois sur des présentations théoriques, des séminaires pour les illustrer et des travaux pratiques qui en garantissent la maîtrise pratique.

MODULE 3 : INTEGRER aux bâtiments

Ce module contribue à l’obtention des connaissances et des techniques du bâtiment nécessaire à une intégration adéquate de l’Agriculture Urbaine.

  • Intégration de l’agriculture urbaine aux bâtiments et aux référentiels de certification
  • Programmation et conception
  • Législation en agriculture urbaine intégrée aux bâtiments
  • Les dispositifs de production urbaine intégrés aux bâtiments

MODULE 4 : ENTREPRENDRE une activité en agriculture urbaine

Ce dernier module apportera les connaissances requises sur les rôles économiques et sociaux de l’agriculture urbaine. Il donnera la parole aux professionnels de l’Agriculture Urbaine, permettant ainsi un contact direct avec les activités liées à ce secteur. Enfin, par le projet personnel demandé aux participants, ceux-ci seront amenés à mobiliser les savoirs et savoir-faire acquis pour élaborer et/ou gérer un projet urbain incluant une activité en agriculture urbaine.

  • Entreprendre en agriculture urbaine
  • Les techniques spéciales dans le bâtiment
  • Les professionnels de l’agriculture urbaine
  • Projet personnel en agriculture urbaine: les participants seront amenés à mobiliser les savoirs et savoir-faire acquis pour élaborer et/ou gérer un projet urbain incluant une activité en agriculture urbaine.

 Intervenants

Gembloux Agro-Bio Tech – Université de Liège

Haïssam Jijakli, Frédéric Lebeau, Grégory Mahy, François Verheggen, Bernard Bodson, Bruno Schiffers

Arlon Campus Environnement – Université de Liège

Pierre Stassart

HEC – Ecole de Gestion – Université de Liège

Sybille Mertens, Julie Rijpens

ISIa – Haute Ecole Charlemagne

Stéphane Cognet, Nicole Denet

CSTC

Edwige Nourfalisse

Neobuild

Francis Schwall, Lionel Toumpsin

COCERT

Benoit Martin


 Planning

Les modules se répartissent sur une période de 6 mois entre les mois de février et juillet 2017.

Les 4 modules sont dispensés sur le campus de Arlon Campus Environnement, à raison de 6 heures de cours par semaine pendant 14 semaines (projet personnel non compris).

Ces cours se donneront en soirée (3 heures/soirée – 2 jours/semaine) et le samedi (3 heures/samedi, période privilégiée pour effectuer des travaux et des séminaires dirigés).

Un intervalle entre chaque cours laissera un temps confortable aux participants pour intégrer et exploiter la théorie et les techniques par la résolution d’exercices pratiques. La charge de travail demandée en dehors des séances de cours est tout à fait compatible avec des activités professionnelles.


 Evaluation

Evaluation continue: travaux personnels et travaux de groupe notés (en cours de semestre)

Evaluation finale:

  • Examens écrits et oraux (ensemble des intervenants + promoteur académique) en collégialité pour chaque module
  • Présentation du projet personnel devant un jury choisi en fonction du sujet

Jury du certificat composé de représentants de:

  • Gembloux Agro-Bio Tech, ULg
  • Faculté des Sciences appliquées, ULg
  • HEC-Ecole de Gestion de l’ULg
  • ISIa, Haute Ecole Charlemagne

Modalité d’inscription & conditions d’admission

Les participants au certificat d’université devront de préférence détenir une formation de niveau universitaire ou de niveau supérieur (type baccalauréat avec des notions de base en biologie ou en techniques de construction ou architecture ou architecture du paysage) en justifiant en outre d’un minimum de trois années d’expérience professionnelle dans un domaine concerné par la formation.

Une valorisation des acquis de l’expérience (VAE) sur dossier est également envisageable (minimum 5 ans d’expérience professionnelle dans un domaine concerné à faire valoir).

 En vous inscrivant à ce certificat d’université, vous vous engagez à communiquer vos coordonnées complètes et à participer à son amélioration en acceptant de répondre à un questionnaire de satisfaction. Notez que l’inscription sera effective après réception du paiement des droits d’inscription et confirmation des organisateurs.

Télécharger la brochure d’information