Les sciences agronomiques sont constituées de l’ensemble des sciences exactes, naturelles, économiques et sociales, ainsi que des techniques auxquelles il est fait appel dans la pratique et la compréhension de l’agriculture. Le bioingénieur Sciences agronomiques est donc une personne ayant reçu une formation scientifique et technique en biologie le rendant apte à la compréhension, la conception, la réalisation technique et la conduite de projets agronomiques, ainsi qu’à des fonctions commerciales et des conseils en relation avec des produits et des services dans le domaine des sciences agronomiques.

La formation est organisée en modules de cours à option permettant à l’étudiant de personnaliser sa formation, d’acquérir des connaissances de base en productions végétales et animales, en écologie, en statistiques et informatique, en économie, droit, comptabilité et gestion.

Les compétences

À l’issue de leur formation, les bioingénieurs Sciences agronomiques disposent des compétences nécessaires pour analyser de manière intégratrice les processus biologiques, écologiques et socio-économiques des écosystèmes agricoles, pour appréhender la diversité de leur fonctionnement et pour optimiser les facteurs de productions animale et végétale d’une agriculture extensive ou intensive, traditionnelle ou spéculative, alimentaire ou non alimentaire, qu’elle soit située en milieux tempérés ou tropicaux.

Grâce à leur formation polyvalente et généraliste, à leur pratique du travail en équipe et à leur autonomie, les bioingénieurs Sciences agronomiques peuvent adapter, organiser, développer et contrôler les productions de l’agriculture sous ses aspects quantitatifs et qualitatifs, de manière efficace mais aussi efficiente quant à la mobilisation et à la transformation des ressources naturelles. Ils sont compétents pour intégrer dans leur démarche proactive l’ensemble des maillons de la chaîne de production que sont le climat, le sol, la plante, l’animal, l’homme et le territoire, en concertation étroite avec les spécialistes de ces différentes disciplines.

Les débouchés

Nos diplômés sont plus particulièrement concernés lorsqu’il s’agit d’exercer les compétences suivantes :

  • Assurer l’approvisionnement en produits alimentaires et non alimentaires ;
  • Développer de manière durable les agricultures spécialisées ou non, dans le monde industrialisé comme dans les régions moins avancées ;
  • Participer à l’orientation, à la définition et à la mise en oeuvre des politiques agricoles, agri-environnementales et de développement général ;
  • Évaluer les impacts environnementaux, économiques et sociaux des activités agricoles, agro-industrielles et paraagricoles ;
  • Animer les filières de production – transformation – commercialisation des produits agricoles, “de la fourche à la fourchette”, en veillant à la qualité des produits et à la santé humaine ;
  • Améliorer les espèces végétales et animales ;
  • Contribuer à limiter les modifications climatiques et leurs effets ;
  • Lutter contre la désertification, l’érosion et la dégradation des sols ;
  • Rationaliser l’utilisation des ressources naturelles fi nies ;
  • Développer la production et l’utilisation des ressources – énergies et matières premières – renouvelables ;
  • Intégrer les rapports société-environnement-agriculture dans des projets de développement.

Vidéos métiers

Voir d’autres vidéos métiers