Dynamiques agraires et sécurité alimentaire dans les zones cotonnières en Côte d’Ivoire

Projet finalisé

Pays : Côte d'Ivoire [voir la carte]

Commanditaire : CIUF-CUD

Durée : 3 ans [2000 - 2002]

Rubrique : Coopération internationale

Résumé

La culture du coton constitue la principale source de revenu monétaire dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest. C’est le cas par exemple au Mali où elle apporte 45 à 65 % des recettes d’exportation, au Burkina Faso où elle est le premier produit d’exportation en générant 50 à 60 % des entrées de devises, ou au Bénin où elle représente plus de 30 % des recettes d’exportation. Contrairement à ces pays, en Côte d’Ivoire, la culture du coton ne représente que moins de 10 % des recettes d’exportation. La culture du coton y occupe la troisième place dans les exportations après celles du cacao et du café. Cependant, bien qu’elle ait une faible importance relative sur le plan national, la culture du coton constitue la principale ressource économique des zones de savane. La production de coton fibre y est en moyenne de 150 000 tonnes par an de 1995 à 2004. Annuellement, le pays exporte plus de 90 % de sa production de coton fibres.

La présente étude s’intéresse au cas particulier de la Côte d’Ivoire où, suite à de nombreux travaux de recherches agronomiques et technologiques, de longues années de vulgarisation, de formation et d’information des producteurs agricoles, la place de la culture du coton a fortement évolué dans les systèmes de production agricole. En effet, le coton qui était autrefois essentiellement une culture associée aux vivriers, est devenu actuellement une culture exclusivement installée en culture pure et surtout le moteur de l’économie des zones de savanes.

Quatre objectifs sont visés à travers la réalisation de cette étude sur les systèmes agraires cotonniers:

  • mettre en place une cellule de recherche sur les systèmes agraires cotonniers

  • former à l'analyse de terrain des chercheurs dans une perspective d'interdisciplinarité et d'analyse systémique

  • catalyser les collaborations institutionnelles et les échanges scientifiques entre les différents partenaires Ouest africains sur la problématique du coton

  • produire une étude diagnostic sur la filière coton à l'échelle des systèmes agraires et des exploitants.


Les partenaires de ce projet sont le Centre national de Recherche agronomique (CNRA-Côte d’Ivoire), Université de Bouaké (Côté d’Ivoire), l’Institut vétérinaire tropical (ULg-Belgique), le Département des Sciences, de la Population et du Développement (UCL-Belgique)

< Retour aux projets de l'unité