Impact de la dynamique foncière dans la lutte contre l'insécurité foncière et la pauvreté des femmes dans la région de Tahoua au Niger

Projet finalisé

Pays : Niger [voir la carte]

Commanditaire :

Durée : [ - ]

Rubrique : Coopération internationale

Moussa dit Kalamou Mahamadou (2015). Thèse de doctorat, Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech, Belgique, 249 p. (+ annexes), 46 tab., 28 fig. et 2 cartes.

Résumé : 

An Niger, la question foncière reste au centre des préoccupations de tous les acteurs du monde rural. Les sécheresses cycliques de ces dernières décennies et l'accroissement rapide de la population en sont les facteurs déterminants de dégradation des terres de culture avec comme conséquence l'insécurité foncière et alimentaire des ménages notamment dans la région de Tahoua. Malgré les efforts consentis par l'Etat et ses partenaires à travers les programmes de gestion des terroirs villageois et de régénération naturelle, les difficultés d'accès au foncier persistent particulièrement pour les ménages femmes. L'objectif étant d'apprécier et d'analyser l'impact de la dynamique foncière induite par la récupération des terres afin de trouver certaines réponses aux problèmes d'insécurité foncière et d'accès et contrôle des ressources naturelles par les ménages, un travail d'enquête a été mené en deux phases. La première en 2010 pour un échantillon de 420 ménages répartis dans vingt villages sélectionnés suivant un échantillonnage stratifié. La deuxième en  2012 pour un échantillon de 84 ménages dont 42 chefs de ménage femmes issus du premier échantillon auquel a été associé un groupe de 42 chefs de ménage hommes pour une analyse spécifique sur le genre. Il ressort alors de cette étude que les ménages hommes possèdent une superficie moyenne des terres environ double de celle des ménages féminins. Il a été également constaté que les terres sont généralement concentrées aux mains des chefs de ménage âgés de plus de 60 ans. Il est remarqué que l'héritage est aussi l'un des modes d'accès à la terre les plus dominants. Le morcellement et l'extension des terres de culture favorisent l'émergence des champs au-delà de la limite nord des culture réservée à l'élevage. Enfin, ces trois dernières années, les productions agricoles sont généralement en baisse. L'analyse des résultats montre également que contrairement aux hommes, les femmes chefs de ménage disposent de moins de facteurs de production, d'une part, et de peu de revenu, d'autre part. Ces ménages féminins tirent essentiellement leur revenu de la vente des produits animaux. Cela prouve que les ménages femmes restent les plus pauvres avec un accès limité aux ressources naturelles. Pour lutter contre l'insécurité foncière des ménages et la pauvreté des recommandations et perspectives ont été dégagées visant l'instauration d'une bonne gouvernance des ressources foncières, une intensification des ouvrages antiérosifs par les ménages avec des moyens conséquents et l'initiation d'autres recherches complémentaires pour un développement durable de cette région.

< Retour aux projets de l'unité