La filière avicole de chair dans les zones périurbaines de Hanoï, Vietnam: situation économique et perspectives

Projet finalisé

Pays : Viêt Nam [voir la carte]

Commanditaire :

Durée : [ - ]

Rubrique : Coopération internationale

Phan Dang Thang (2013). Thèse de doctorat. Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech.

183 p., 67 tab., 17 fig., 3 schémas et 3 cartes

Résumé :

Au Vietnam, suite à la croissance économique de ces dernières années, on observe une demande accrue de consommation pour les protéines animales dont la viande de volaille. Cette recherche vise à mieux comprendre la façon dont les acteurs de la filière avicole de chair s’adaptent aux conditions économiques actuelles dans les zones périurbaines de Hanoï par l’analyse de la filière produit agricole (de l’amont et l’aval). Deux enquêtes sur les acteurs de la filière avicole ont été menées d’octobre 2008 à novembre 2010. Sur base de celles-ci, trois systèmes de production avicole de chair ont été identifiés. Les fermes industrielles par contrat agricole ont les revenus nets (de 28.923.000 VND par ferme par an pour les poulets colorés à 67.341.000 VND pour les poulets standards) les plus importants. La productivité technique est assez élevée. Le taux de mortalité se situe à 5 % pour les poulets colorés et standards. Mais ces fermes sont encore limitées du fait qu’elles requièrent un gros investissement au départ et que la surface disponible est faible. Les prix de revient des poulets standards sont très concurrentiels par rapport à ceux des autres volailles sur le marché. Les fermes avicoles de taille semi-industrielle ont une productivité technique faible. Le taux de mortalité est de 13 % pour les poulets colorés et les canards. Les sous-produits agricoles issus des fermes familiales sont généralement utilisés pour l’élevage avicole. Les revenus nets varient entre 14.279.000 VND par ferme par an pour les poulets colorés à 25.424.000 VND pour les poulets standards. La production avicole de petite taille quant à elle est très pratiquée par les exploitations agricoles familiales. La productivité technique est très faible. Le taux de mortalité est de 19 % pour les poulets locaux. Le revenu net de la production avicole est faible dans l’économie familiale (4.432.000 VND par ferme, ce qui équivaut à 9 % du revenu net de la ferme). La production avicole de chair est très diversifiée et différents types de volaille sont produits. Cette diversification permet une meilleure gestion des risques et répond à une demande variée du marché selon le goût des consommateurs. La production avicole de chair vise également à satisfaire une part importante pour la demande d’autoconsommation en viande avicole dans les petites fermes.

< Retour aux projets de l'unité