Etude de l'impact de la microfinance sur le développement rural : cas de la préfecture de Yoto au sud-est du Togo

Projet finalisé

Pays : Togo [voir la carte]

Commanditaire :

Durée : [ - 2005]

Rubrique : Coopération internationale

Atchoglo, Jules Kodjo Mawuli (2005). Thèse de doctorat. Gembloux, Belgique, Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques

189 pages, annexes 52 pages, 34 tableaux, 22 figures et 2 cartes

Résumé : Au cours de ces vingt dernières années, la microfinance s'est illustrée comme un outil prometteur dans la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale. A partir des différents succès qu'elle a rencontrés dans les pays en voie de développement, l'Etat togolais, en accord avec la Banque Mondiale, a opté pour la microfinance comme système financier en milieu rural. Cette étude menée dans la préfecture de Yoto au sud-est du Togo voudrait mettre à jour, les différents mécanismes de cet outil en milieu rural, les différentes activités financées, les effets sur ces activités, sur la population et enfin sur le développement. La stratégie des différentes institutions de la zone d'étude a été analysée, les effets sur les bénéficiaires et les non-bénéficiaires ont été comparés. En milieu urbain, l'essentiel des activités des institutions de microfinance se sont développées autour du secteur commercial et des objets sociaux. Les résultats en milieu rural montrent la même tendance. L'étude a mis en évidence la réticence des institutions de microfinance à financer l'agriculture alors qu'elle représente la plus importante activité du milieu rural. Le commerce suivi des objets sociaux mobilise la grande majorité des crédits octroyés par les institutions de microfinance de la zone de l'étude. Sur le bien-être, l'impact est positif chez les commerçants et les salariés, mais peu significatif chez les artisans et les agriculteurs. Compte tenu de la spécificité du milieu rural, l'étude a voulu mettre en évidence les différents effets directs ou indirects de la microfinance sur les organisations traditionnelles du milieu et sur le développement. L'introduction de la microfinance n'a pas fortement bouleversé les habitudes traditionnelles du milieu en termes de pratiques financières. Les tontines existent toujours et se modernisent de plus en plus. Par contre, l'influence des usuriers a diminué. Ainsi, les effets sont positifs ou négatifs suivant le cas et la couche socio-économique visée. Il apparaît en définitive qu'en milieu rural, il faut premièrement adapter les mécanismes d'intervention de la microfinance aux spécificités du milieu. Ensuite, les institutions devraient préciser concrètement leurs objectifs, la population cible et les stratégies à utiliser pour les atteindre. L'étude propose enfin quelques pistes qui pourraient être explorées par les intervenants dans le domaine pour que la microfinance puisse remplir pleinement le rôle que les pouvoirs publics ont voulu lui assigner, à savoir la résolution de la problématique du crédit rural en général et du crédit agricole en particulier. La première partie de ce travail présente les différents secteurs financiers qui existent avant l'apparition de la microfinance. Les services et produits de la microfinance et une synthèse des quelques études d'impact réalisées dans le monde ont été également abordés dans cette partie. La génèse du crédit rural au Togo et son évolution jusqu'à la microfinance ont été présentées dans la deuxième partie. L'étude dans sa troisième partie a établi le lien entre le développement rural et la pauvreté, et a montré comment les différentes politiques de développement appliquées au Togo ont conduit à l'appauvrissement continu de la population rurale. Les deux dernières parties montrent la méthodologie adoptée pour cette recherche, l'impact de la microfinance sur les activités du milieu, sur les populations, sur le mode de vie et sur le développement global de la région.

< Retour aux projets de l'unité