Evaluation de l'impact socio-économique en aval des aménagements hydroélectriques : exemple du barrage hydroélectrique de Nam Mang 3 au Laos

Projet finalisé

Pays : Laos [voir la carte]

Commanditaire :

Durée : [ - ]

Rubrique : Coopération internationale

Kouangpalath Phimthong (2016). Thèse de doctorat, Belgique, Université de Liège-Gembloux Agro-Bio Tech, France,
AgroParisTech, 523 p., 43 tabl., 35 fig., 27 cartes, 19 schémas, 95 photos.

Résumé :

Depuis deux décennies, les projets de barrages hydroélectriques se multiplient au Laos. Ces projets sont souvent décriés dans les médias, par la société civile pour leurs impacts sociaux et environnementaux négatifs, qui peuvent être également la cause de tensions géopolitiques régionales en Asie du Sud-est. Dans ce contexte délicat, notre intérêt s’est porté sur les populations rurales en aval de barrages hydroélectriques, souvent ignorées des programmes de compensation réservées aux populations déplacées vers l’amont. L'objectif de la recherche est d’identifier et mesurer les effets socio-économiques dans la vallée de la Nam Nyam (Province de Vientiane, RDP Lao), en aval du barrage hydroélectrique de Nam Mang 3. Une analyse-diagnostic du système agraire actuel de la vallée, ainsi qu’une caractérisation de son évolution récente a été menée à partir d’enquêtes auprès de paysans de différents villages. L’étude diachronique des dynamiques agraires et la compréhension des liens de causalités nous a permis de modéliser un scénario contrefactuel pour isoler, par différence avec la situation actuelle (scénario « avec projet »), les effets spécifiques du barrage. En parallèle, une approche similaire a été retenue en aval du barrage de Nam Lik 1-2 à Meuang Feuang (Province de Vientiane, RDP Lao) afin de comparer les résultats de la vallée de la Nam Nyam, pour mieux caractériser les effets spécifiques des aménagements hydroélectriques.
Il en résulte que l'évolution des systèmes agraires des vallées situées en aval dépend de la combinaison, variable au cours du temps, de nombreux facteurs politiques, économiques, démographiques, environnementaux, techniques, sociaux, etc. Un barrage hydroélectrique, comme celui de Nam Mang 3, s’inscrit dans des dynamiques complexes et continues de transformation ; son seul impact n’est pas l’unique cause des changements affectant les sociétés villageoises. Les effets socio-économiques affectent durablement une population beaucoup plus nombreuse en aval qu’en amont, même si le caractère médiatique du déplacement ponctuel de villages pour la mise en eau d’un réservoir concentre l’attention (et les compensations).
Les effets du barrage hydroélectrique diffèrent selon les phases du projet (construction, remplissage du réservoir, opération) et les catégories sociales, en fonction des capacités d’investissement, d’adaptation et des réseaux de chacun. Si l’impact socio-économique en aval ne semble pas corrélé à la taille de l’aménagement hydroélectrique, sa conception et le mode de gestion de l’eau sont des critères déterminants de l’importance des externalités négatives.
Les investissements massifs dans ces projets ont également des effets positifs pour les populations locales, comme le développement des infrastructures locales, qui désenclavent les villages et permettent l’accès aux services publics et aux marchés. Cependant, ces externalités positives concernent principalement les villageois aisés possédant le capital et les réseaux pour saisir les nouvelles opportunités, tandis que les familles pauvres sont plus vulnérables aux changements de contextes politique, environnemental, technique et socio-économique. Ainsi, les barrages hydroélectriques contribuent à l'augmentation de la différenciation socio-économique dans les villages en aval, avec les plus pauvres laissés en marge des bénéfices tirés de l’exportation de l’énergie.

 

< Retour aux projets de l'unité