Production, transformation artisanale et commercialisation locale des produits alimentaires traditionnels au Vietnam: le cas du vermicelle de tolomane à Hung Yen

Projet finalisé

Pays : Viêt Nam [voir la carte]

Commanditaire :

Durée : [ - 2014]

Rubrique : Coopération internationale

Le Thi Long Vy (2014). Thèse de doctorat, Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech,203 pages, 50 tableaux, 20 figures et 14 schémas.

Résumé

Au Vietnam, le vermicelle de tolomane est un produit artisanal et traditionnel, régulièrement consommé dans les occasions festives. De la production du canna comestible (Canna edulis Ker Gawl.) à la commercialisation de vermicelle de tolomane au niveau local, la filière qui relève de l’économie populaire concerne une multitude d’acteurs et livre un aliment traditionnel. Notre recherche vise à mieux comprendre la façon dont les intervenants de la filière de vermicelle de tolomane s’adaptent aux conditions économiques, sociales et environnementales actuelles dans les villages de métier de deux communes (Tu Dan et Yen Phu) localisées dans la province de Hung Yen. Les enquêtes réalisées au niveau de la filière de vermicelle de tolomane auprès de 90 entrepreneurs ruraux et les discussions avec un groupe de production et transformation de farine et avec un groupe de transformation de vermicelle de tolomane ont été menées de 2010 à 2012. D’après nos observations, le développement des activités dans cette filière crée de façon très significative des emplois complémentaires aux travaux agricoles dans les deux communes concernées mais aussi dans les villages voisins. L’activité permet d´améliorer le revenu des ruraux avec une valeur du revenu net d’exploitation qui rémunère le travail familial et le capital mis en œuvre par l’entrepreneur estimée à 22,2 millions VND (environ 822 €) par hectare de canna, à près de 4,5 millions VND (environ 167 €) par tonne de farine produite et à 1,7 millions VND par tonne de vermicelle de tolomane (environ 63 €). En outre, ces activités permettent de diversifier les sources de revenu en milieu rural. Elles contribuent à stabiliser et à augmenter le niveau de vie des paysans (en 2010, le RNE lié à la production de canna représentait 8% à 34% du revenu des exploitants agricoles; le RNE tiré de la transformation artisanale représentait entre 35% et 86% du revenu total des entrepreneurs). La valeur ajoutée générée par cette filière est élevée avec 186 millions VND (environ 7 900 €) par hectare de canna dont 38% pour la transformation de farine, 20% pour la production de canna et 20% pour la transformation de vermicelle. La filière de vermicelle de tolomane contribue donc à une demande spécifique pour les aliments traditionnels au Vietnam. Elle contribue à l’économie rurale des villages traditionnels en améliorant les sources de revenu des ménages. Toutefois, pour le développement durable de cette filière, il est nécessaire d’augmenter la qualité des produits et d’améliorer les liens verticaux et horizontaux entre les acteurs.

< Retour aux projets de l'unité