Beef cattle systems in the context of sustainable agriculture in Bac Kan province, the northern mountainous region of Vietnam

Projet finalisé

Pays : Viêt Nam [voir la carte]

Commanditaire :

Durée : [ - 2011]

Rubrique : Coopération internationale

HOANG, Thi Huong Tra (2011). Thèse de doctorat. Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech.

183 p., 47 tabl. et 42 fig.

Summary :

Among livestock types, beef cattle production is ranked as a very important sub-sector in the extremely harsh natural conditions characterising the northern uplands of Vietnam, where ethnic minorities are often concentrated on land resources which are not hospitable to crops. To help local people to escape from poverty, many organisations have initiated development projects featuring beef cattle production, but it still remains under-developed, hence the generally high level of poverty faced by farmers.
Thus, the study aims to assess the characteristics and appropriateness of beef cattle feeding systems, which are compared from the point of view of sustainability.
Stratified sampling was used to select 97 households within free-range, part-time grazing, and cut-and-carry feeding systems, which were surveyed in Bac Kan province between 2007 and 2009. The collection of field data was implemented using various survey instruments such as structured questionnaires and interview guides. Data processing consisted in descriptive statistics, correlations between the variables, and the calculation of socio-economic indicators. Based on the sample surveyed, the differences between the three systems of cattle management were highlighted.
Access to grazing land and its topography, the ethnicity of the communities, the relative importance of agricultural and forest production, and opportunities for off-farm employment were all factors influencing the cattle systems. Those using the “cut-and-carry” fodder system are practicing the most efficient husbandry style among the systems from both the social and economic points of view, except for lack of proper management and use of cattle manure. Manure use for cultivation in this system was limited because of the predominantly steep slope lands and the habits of the indigenous peoples. Animal manure utility was evaluated as less important in the cut-and-carry system compared to other systems practiced in the lowlands.
However, good prospects are seen to improve conditions in the rural uplands in the future. Thus, different strategies should be implemented to fill the gap and improve the position of farmers. The study derives helpful recommendations for farmers keeping beef cattle to strongly develop their production, alleviate poverty, and improve their livelihoods.

 

HOANG, Thi Huong Tra (2011). Le système de l'élevage bovin non laitier dans l'agriculture durable dans la province de Bac Kan dans la région montagneuse au nord du Vietnam. (Thèse de doctorat). Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech.

183 p., 47 tabl. et 42 fig.

Résumé :

Parmi les productions animales, l’élevage bovin représente une filière-produit très importante pour les zones montagneuses nord du Vietnam où les minorités ethniques sont souvent très présentes et où les ressources foncières ne sont pas compatibles avec l’agriculture. Pour aider les populations locales dans la lutte contre la pauvreté, de nombreuses organisations ont initié des projets de développement axés sur les productions bovines. Toutefois, ces zones restent sous-développées et les éleveurs sont souvent dépourvus. Dans ce contexte, notre recherche s’est fixée pour objectif de caractériser, de comparer et d’évaluer les systèmes d’alimentation des bovins du point de vue de la durabilité. Un échantillon stratifié composé de 97 exploitations a été constitué avec des éleveurs en libre parcours, en pâturage partiel et en affouragement. Ces exploitations localisées dans la province de Bac Kan ont été enquêtées de 2007 à 2009. Les données ont été récoltées sur le terrain au départ de différentes enquêtes réalisées avec des questionnaires semi-structurés et des guides d’entretien. L’analyse des données a eu recours à la statistique descriptive, à l’analyse des corrélations entre variables et au calcul d’indicateurs socio-économiques. Sur la base des enquêtes, des différences entre les trois systèmes d’élevage bovin ont pu être mises en évidence. L’accès aux pâturages et la topographie, l’ethnicité, l’importance relative des productions agricoles et forestières et les possibilités d’emplois extra-agricoles sont tous des facteurs qui influencent les systèmes. Le système d’affouragement représente le mode d’élevage le plus performant lorsque l’on envisage les retombées sociales et économiques, mais il est relativement limité pour la gestion et l’utilisation des effluents d’élevage en raison de sols à forte pente et des habitudes des populations. Le recyclage des matières organiques est moins performant dans ce système lorsqu’on le compare aux systèmes adoptés dans les terres basses. En conclusion, il semble se dégager des perspectives intéressantes pour l’élevage bovin dans les zones rurales montagneuses. Toutefois, différentes stratégies doivent être adoptées afin de réduire les écarts de pauvreté et d’améliorer la compétitivité des éleveurs. L’étude propose des recommandations pour les exploitants qui pratiquent l’élevage bovin afin qu’ils renforcent les performances de cette filière, luttent contre la pauvreté et améliorent leurs conditions de vie.

< Retour aux projets de l'unité