taupinsFrançois Verheggen travaille sur les taupins au sein d’un consortium européen qui vient d’obtenir un financement dans le cadre du programme ElatPro (Spotting the needle in a haystack: Predicting wireworm activity in top soil for integrated pest management in arable crops).

Les taupins (Coleoptera: Elateridae) sont des insectes dont les larves (photo) consomment les racines d’une large gamme de plantes cultivées, conduisant à d’importants préjudices économiques au niveau européen.

Dans le cadre du projet ElatPro, le laboratoire d’entomologie de Gembloux Agro-Bio Tech poursuivra ses recherches visant à identifier des composés organiques volatils naturellement émis par les racines des plantes ciblées par les espèces de taupins, et qui attirent ces derniers vers leurs plantes hôtes. Ces composés, une fois complètement identifiés, pourraient en effet être utilisés afin d’attirer les taupins dans des pièges, et améliorer les techniques de surveillance et/ou de lutte.

Plusieurs groupes d’expérimentations sont ainsi prévues : (1) l’identification des composés organiques issus des racines, (2) l’identification des composés attractifs pour les taupins, (3) la formulation d’un mélange de synthèse regroupant les composés attractifs, (4) l’évaluation de l’efficacité de la formulation en champ. Diana La Forgia, une doctorante italienne travaillera à Gembloux sur le projet.

Les travaux du laboratoire d’entomologie avaient déjà fait l’objet d’un article sur le site de vulgarisation scientifique de l’ULg : http://reflexions.ulg.ac.be/cms/c_427536/fr/les-taupins-mis-au-parfum?part=3

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone