Pour certains étudiants, la rentrée universitaire est synonyme de grands bouleversements. Nouveau type d’enseignement, travail plus régulier, nouvelle méthodologie de travail, etc. Pour accompagner au mieux ce changement et cette transition dans le milieu universitaire, plusieurs types d’aides et de pédagogies innovantes existent à Gembloux Agro-Bio Tech – ULiège.

Afin d’améliorer les notes des 1er bachelier dans le cours de chimie générale, Nathalie Lemaire, doctorante à Gembloux Agro-Bio Tech – ULiège, en collaboration avec le Pr Marie-Laure Fauconnier (Gembloux Agro-Bio Tech-ULiège), le Dr Catherine Colaux, coordinatrice pédagogique (Gembloux Agro-Bio Tech-ULiège),  et Dominique Verpoorten (IFRES – ULiège), a développé des activités d’apprentissage en ligne sous forme de jeux.

La « gamification » permet d’intégrer des éléments du jeu à du contenu généralement peu ludique. En résulte une motivation supplémentaire à l’apprentissage et la compréhension de points de matière incontournables (ex : la nomenclature)

Cette pratique de « gamification » des activités d’apprentissage et d’entrainement peut prendre des formes diverses, plus ou moins sophistiquées (du simple quizz à des jeux beaucoup plus élaborés). La sophistication des mini-jeux dépendra des moyens humain et financier que l’on peut y consacrer. Dans tous les cas, des mini-jeux créés par l’équipe encadrante d’un cours permettent de coller au plus près à la matière ce qui est moins le cas de supports existants sur le web.

Lors du lancement du dispostif en 2015, un questionnaire d’évaluation montrait que 82% des participants (171 étudiants sur 223 inscrits au cours de chimie générale) ont apprécié les mini-jeux et que 81% d’entre eux recommanderaient aux futurs étudiants de se lancer dans l’aventure de la gamification.

Lire l’article publié dans L’actualité chimique

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Share on LinkedIn0Pin on Pinterest0Email this to someone