Ce lundi 20 février 2017, le Premier Vice-recteur de l’Université de Liège, Eric Haubruge, et Luc Versele, CEO de Crelan ont signé devant la presse et en présence du Ministre de l’agriculture, René Collin, un partenariat pour créer la Chaire Crelan pour le développement de modèles économiques innovants destinée à soutenir l’ancrage territorial des circuits courts.

_DSC3042Photo © Hans Aelbrecht – Crelan

L’un des objectifs de cette Chaire universitaire est d’étudier la structuration en filière des initiatives en circuits courts au travers de l’analyse des enjeux logistiques, des stratégies de mutualisation ou des innovations organisationnelles. Cette réflexion s’opérera selon des formats co-créatifs et ses résultats feront l’objet d’une large diffusion auprès des différents acteurs impliqués. La connaissance ainsi acquise pourra stimuler les porteurs de projet et mieux les préparer lors du démarrage ou du développement de leur entreprise.

Luc Versele, CEO de Crelan: “Nous avions déjà de bons contacts avec la faculté de Gembloux, notamment grâce aux Crelan Agri Innovation Awards. Depuis 2015, Crelan a également de l’expérience en matière de chaire universitaire, grâce à l’initiative menée à l’UGent pour soutenir l’agriculture durable. Nous sommes donc très heureux et très honorés de pouvoir démarrer ce nouveau projet avec l’université. Gembloux Agro-Bio Tech – ULg est un pôle de connaissances très important pour le secteur agricole et horticole dans notre pays. Via cette chaire, nous souhaitons stimuler auprès de tous les acteurs concernés l’acquisition de connaissances à propos des circuits courts ainsi que la large diffusion de ces connaissances. De cette manière, les résultats de la recherche parviendront plus facilement à être mis en pratique et pourront ainsi favoriser l’entrepreneuriat.

Philippe Lepoivre, doyen de la Faculté Gembloux Agro-Bio Tech – ULg: “Le plan stratégique de Gembloux Agro-Bio Tech – ULg engage la faculté dans la recherche de systèmes de production à hautes performances productive, économique, environnementale et sociale permettant de sortir des multiples crises (climatiques, écologiques, énergétiques, économiques et sociales). Cet objectif ambitieux exige un changement de paradigme en matière d’organisation des systèmes agroalimentaires. L’évolution exige aussi de construire davantage de liens avec l’ensemble des parties prenantes (le monde de la recherche et de l’enseignement, les agriculteurs, les entreprises, les citoyens, etc.) qui sont co-responsables de l’élaboration de nouvelles pratiques dans une démarche de co-création. Notre partenariat avec Crelan, débuté à travers les Crelan Awards, constitue une magnifique opportunité d’œuvrer à la consolidation de ce type de liens et de mettre à l’épreuve les innovations méthodologiques que cela requiert. Sur base d’une étude approfondie des questions liées à la structuration des filières en circuits courts, cette chaire vise notamment à stimuler les porteurs de projets et à mieux les préparer lors du démarrage de leurs entreprises.

Share on Facebook60Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Share on LinkedIn72Pin on Pinterest0Email this to someone